Harry "Skip" Prokop, auteur-compositeur et batteur/chanteur des Paupers et de Lighthouse, est mort à l’âge de 73 ans

Skip Prokop, photographié à l’occasion du Gala annuel de 2011 des SOCAN Awards à Toronto, où il avait remporté des prix comme auteur de deux succès du groupe Lighthouse, « Sunny Days » et « Pretty Lady », qui avaient été jouées à plus de 100 000 reprises à la radio canadienne. (Photo: Grant W. Martin Photography)
31 Août 2017

C’est avec une grande tristesse que la SOCAN a appris la nouvelle du décès de Harry “Skip” Prokop, auteur-compositeur membre de la SOCAN et batteur/chanteur des Paupers et de Lighthouse, qui a succombé à des problèmes cardiaques chez lui, entouré de sa famille, le 30 août 2017 à l’âge de 73 ans.

Skip Prokop a connu une fructueuse carrière qui l’a surtout fait connaître dans les années 1960 et 1970 alors qu’il se produisait avec des musiciens aussi légendaires que Mike Bloomfield, Al Kooper, Carlos Santana, Janis Joplin, Mama Cass, le groupe Peter, Paul and Mary et plusieurs autres.

Durant ses années comme musicien de Lighthouse, le groupe a produit cinq disques d’or ou de platine de suite et remporté sept prix JUNO, y compris celui du Meilleur groupe rock (1970, 1971 et 1072) et de l’Enregistrement de l’année (One Fine Morning).

À titre d’auteur-compositeur, Skip Prokop a remporté trois Classiques de la SOCAN en récompense de chansons ayant été jouées 100 000 fois à la radio canadienne, et ce, pour des chansons qu’il avait composées pour le groupe – un prix en 1994 pour « One Fine Morning » et deux en 2011 pour « Sunny Days » et « Pretty Lady ». Au fil des années et des décennies, ces airs entraînants ont fait le bonheur de toute une génération et sont devenus de véritables classiques de l’ère du rock.