La SOCAN lance une API et innove une fois de plus dans le domaine des redevances musicales

31 Mai 2016

Prenant une fois de plus les devants, l’organisation de droits musicaux SOCAN dévoile aujourd’hui un portail d’interface de programmation d’applications (API) qui ouvre la porte à une véritable révolution dans la manière dont les créateurs et éditeurs de musique collaborent avec la SOCAN pour être payés lorsque leur musique est diffusée.

Ainsi, la SOCAN utilise la technologie API — une passerelle numérique qui permet de relier d’importantes bases de données comme celle de la SOCAN aux applications, téléphones portables et sites Web — afin de permettre au marché d’être un des moteurs de l’innovation dans le domaine de la gestion des redevances musicales à l’ère numérique.

Les deux premières API annoncées aujourd’hui sont la « Déclaration d’œuvres » et la « Déclaration de concerts ». La déclaration d’œuvres permet aux créateurs d’utiliser de nouvelles applications et logiciels de flux de travail pour déclarer avec plus d’exactitude leurs œuvres auprès des éditeurs, maisons de disques, services numériques et de la SOCAN.

L’API de déclaration de concerts permet aux créateurs et éditeurs de musique de déclarer leurs concerts à la SOCAN en toute simplicité afin de pouvoir être payés plus rapidement et avec plus d’exactitude pour leurs prestations sur scène.

Ces API sont lancées grâce à la collaboration de trois partenaires innovants : David Murphy et ©ie, SongSplits et TGiT.

Le partenaire de développement et premier utilisateur de l’API de déclaration de concert est l’éditeur montréalais David Murphy et ©ie qui déclare avec succès les concerts de ses clients grâce à cette API, leur assurant ainsi un paiement plus rapide et précis. La SOCAN prévoit que d’autres éditeurs de moyenne et grande taille, ainsi que des tiers fournisseurs, vont emboîter le pas et établir un lien entre leurs systèmes de gestion des droits d’auteur avec la base de données de la SOCAN.

L’entreprise torontoise SongSplits est « la première entreprise au monde à offrir un service nuagique de déclaration de parts d’auteur », permettant ainsi aux co-créateurs de négocier leur contribution respective, ou « parts », s’assurant du même coup que toutes les informations (titre, auteurs, etc.) sont exactes et complètes lorsque l’œuvre est déclarée à la SOCAN via l’API de déclaration d’œuvres.

Quant à la montréalaise TGiT (comme dans « tag it »), il s’agit d’une plateforme logicielle Open Source de balisage qui permet aux créateurs de musique de prendre le contrôle de l’information descriptive, des balises et des métadonnées associées à leurs compositions originales et enregistrements sonores afin de les exporter vers la SOCAN grâce à l’API de déclaration d’œuvres.

David Murphy et ©ie, SongSplits et TGiT ont toutes contribuées à la création de ces premières API et continueront de les utiliser afin de développer d’autres applications pour leurs clients.

En s’assurant que les créateurs de musique puissent aisément s’entendre au sujet de ces données essentielles dont dépend le système de redevances musicales et les exporter, ces applications et les API de la SOCAN permettront des progrès remarquables dans le nettoyage des données manquantes, conflictuelles et inexactes qui sont la plaie de l’actuel système mondial des redevances, tout particulièrement au chapitre de la diffusion numérique en continu.

« La SOCAN est à l’avant-plan de la transformation des droits musicaux grâce à son utilisation de la technologie permettant ainsi aux créateurs et éditeurs de musique d’être payés équitablement lorsque leur musique est diffusée, tout particulièrement dans le domaine des redevances musicales en ligne », a déclaré Michael McCarty, le chef des services aux membres et du développement des affaires de la SOCAN. « Nous sommes les leaders d’un nouveau domaine de notre industrie que nous appelons “RightsTech” — ou technologies des droits musicaux —, et ce sont les développeurs qui pourront désormais créer de nouveaux outils numériques qui permettront de moderniser notre système de redevances, système qui a été créé à l’ère du vinyle. »

Les entreprises souhaitant utiliser les API de la SOCAN peuvent le faire en se rendant sur le portail des développeurs de la SOCAN où ils pourront s’inscrire, télécharger le code logiciel, développer et tester leurs applications dans un environnement sécurisé avant de les lancer, aidant ainsi les membres de la SOCAN à se faire payer lorsque leur musique est diffusée.