Profils de #CompositeursÀL’affiche: les membres SOCAN finalistes dans la catégorie Meilleure musique originale dans un film des Prix Écrans canadiens 2017

7 Mars 2017

Le travail des compositeurs à l’écran est très important pour la SOCAN, c’est pourquoi nous vous présentons la campagne #CompositeursÀL’affiche afin de sensibiliser le public à leur travail en mettant en vedette certains de nos membres qui œuvrent dans ce domaine. Nous espérons vous informer et favoriser un plus grand respect et une meilleure compréhension de l’immense valeur artistique et économique du travail des compositeurs à l’écran.

Ces Compositeurs à l’affiche, membres de la SOCAN, sont tous en nomination pour la Meilleure musique originale dans le cadre de l’édition 2017 des Prix Écrans canadiens.

Taymaz Saba est en nomination pour son travail en vedette dans le film Window Horses : The Poetic Persian Epiphany of Rosie Ming. Saba, qui est également chef d’orchestre et concepteur du son, s’inspire des sons de la nature, de compositeurs classiques tels que Vivaldi, Beethoven et Bach, ainsi que de grands compositeurs à l'écran comme Nino Rota, Henry Mancini, Bernard Hermann et Ennio Morricone. Saba est né à Téhéran et a grandi dans une famille artistique. Il a étudié la composition, la direction d’orchestre et le chant classique en France, en Angleterre et au Canada. Il a obtenu son diplôme en musique classique et son certificat direction d’orchestre de la Capilano University en plus d’étudier la production audio numérique et l’ingénierie du son au Langara College, en Colombie-Britannique. Saba a voyagé en Inde et ailleurs dans le monde afin d’explorer le monde des sons et de la musique en plus de se familiariser directement avec le phrasé et la texture des musiques orientales. Il a également étudié les traditions musicales iraniennes, africaines et brésiliennes. En parallèle avec la composition pour la télévision et le cinéma, il a composé de nombreuses œuvres chorales pour des chœurs d’église et des ensembles indépendants. Il a également poursuivi son travail de conception sonore, de bruitage, de sons d’ambiance et de doublage.

Jesse Zubot est en nomination pour son travail dans Two Lovers and a Bear, le plus récent film du réalisateur nommé aux Oscars, Kim Nguyen, qui met en vedette Tatiana Maslany et Dane DeHaan. Zubot, qui est lauréat de trois prix JUNO, est musicien, auteur-compositeur-interprète, violoniste, artiste et producteur. Il est également le réalisateur de l’album vainqueur du Prix Polaris 2014, Animism, de Tanya Tagaq, ainsi que de son plus récent album, Retribution. Il a composé et signé les arrangements, en collaboration avec son collègue et membre de la SOCAN Dan Mangan, du film Hector and the Search for Happiness, paru en 2014 et qui mettait en vedette Simon Pegg, Christopher Plummer et Rosamund Pike, film qui était d’ailleurs en nomination pour un prix Écrans canadiens en 2015.

Alain Mayrand est en nomination pour son travail dans le film Numb, qui raconte l’histoire d’un couple qui traverse des difficultés financières avant de découvrir des coordonnées GPS qui promettent de les guider vers un trésor d’or volé, ce qui les mènera à affronter les rigueurs sauvages de l’hiver pour le trouver. Mayrand est également chef d’orchestre et orchestrateur. Il a travaillé sur de nombreux films dont notamment Elysium, Ender’s Game et le film d’animation de Jackie Chan intitulé The Legend of Silkboy. Ses compositions pour le film new-yorkais No Letting Go lui ont valu de nombreuses nominations dans le circuit des festivals de films. Ses études poussées en musique et en composition l’ont entre autres mené à être le compositeur en résidence du Vancouver Metropolitan Orchestra pendant quatre ans, et sa musique a été jouée et enregistrée à Taiwan ainsi qu’à travers l’Europe et l’Amérique du Nord.

Michael White est en nomination pour son travail dans le film norvégien HEVN (Revenge), qui relate l’histoire d’une femme qui cherche à punir le violeur de sa sœur décédée. White a signé les musiques de la série télévisée Aftermath ainsi que des documentaires Giants of Africa, Manufacturing Dissent et Invisible City. Il a également assuré la programmation des synthétiseurs (et à l’occasion joué de la trompette) pour des films tels que San Andreas, Edge of Tomorrow, Allegiant et Insurgent, ainsi que des séries télé Quantico et Frontier, entre autres.

Todor Kobakov, ainsi que ses collaborateurs et membres de la SOCAN David Braid et Steve London, est en nomination pour le docudrame Born to Be Blue portant sur la vie du trompettiste jazz Chet Baker mettant en vedette Ethan Hawke. En 2014, le magazine spécialisé Playback a classé Todor Kobakov dans son Top 5 des nouveaux noms de l’industrie canadienne du film. À preuve, l’édition 2015 du Festival international du film de Toronto mettait en vedette pas moins de 4 films dont la musique était l’œuvre de Tobakov : The Steps, ainsi que Hellions, de Bruce McDonald, tous deux composés en collaboration avec son collègue et membre de la SOCAN, Ian LeFeuvre, Closet Monster (avec Maya Postepski), et Born to Be Blue. Parmi les autres films où l’on a pu entendre sa musique, on retrouve notamment Young People Fucking ainsi que The Husband, de Bruce McDonald. Il est également le seul compositeur à qui l’on a fait appel pour les deux saisons de la populaire série Bitten, diffusée sur Space TV. Kobakov a longtemps œuvré comme claviériste, arrangeur et producteur pour d’importants groupes et artistes canadiens tels que Metric, Stars, Dan Mangan, Emily Haines, k-os et Luke Doucet.

Steve London est également en nomination pour son travail dans Born to Be Blue en compagnie de David Braid et Todor Kobakov. Ayant fait ses débuts comme musicien d’orchestre, il a étudié la composition et la direction d’orchestre avec l’élite canadienne de la musique, dont notamment John Burge, Marjan Mozetich et Kristi Allik. En 1995, il a reçu un certificat de spécialisation dans le cadre du programme Scoring for Motion Pictures and Television de renommée mondiale dispensé par la University of Southern California. Au cœur de son développement en tant que compositeur de haut calibre pour le cinéma et la télévision se trouve l’opportunité qu’il a eue d’étudier aux côtés de légendes de l’industrie tels que Elmer Bernstein, Jerry Goldsmith et Christopher Young. Il a également acquis une expérience incalculable en tant que coordonnateur musical pour Christopher Young sur des films tels que Unforgettable, Head Above Water et Copycat. London a signé la musique de nombreux longs métrages dont Bank$tas, That Beautiful Somewhere, Shallow Ground, et Seduced by a Thief, mettant en vedette Sean Young et Ron Perlman.

David Braid est en nomination pour son travail dans Born to Be Blue en compagnie de Todor Kobakov et Steve London. Il est également en nomination dans la catégorie de la Meilleure chanson originale pour « Could Have Been », tirée du même film. On a dit de Braid qu’il est « un véritable homme de la Renaissance dans son pays lorsqu’il est question de musique » (The Ottawa Citizen) ainsi qu’un « génie du jazz bien de chez nous » (Maclean’s Magazine). Nommé à sept reprises aux JUNOs, il en a remporté deux, l’un pour son album de piano solo Verge, et l’autre pour en enregistrement d’ensemble intitulé The David Braid Sextet Live. Combinant la discipline de la musique classique européenne et la spontanéité du jazz américain, on a dit de la musique de Braid qu’elle est « agréablement impossible à catégoriser » (Paris Transatlantic), « brilliante » (la Gazette), et « magnifiquement envoûtante » (The Globe & Mail). Braid est un Steinway Artist, un Special Associate Artist de Sinfonia U.K., et a également été artiste en résidence de l’université de Toronto. La musique jazz qu’il a cosignée pour Born to be Blue a été saluée par la critique comme étant « résolument contemporaine sans compromettre son authenticité de l’époque » (The Times, U.K.).

La SOCAN tient à féliciter tous ses membres en nomination aux Prix Écrans canadiens !