Kaytranada remporte la bourse de 50?000 $ du Prix Polaris 2016

La lauréate de l’édition 2015 du Prix Polaris, Buffy Sainte-Marie, et le gagnant de cette année, Kaytranada (Photo : Danny Williams/Polaris Prize)
20 Septembre 2016

Le jeune producteur hubertin de 24 ans Kaytranada est reparti, hier soir, avec la bourse de 50?000 $ remise lors du gala du Prix de musique Polaris qui se déroulait au Carlu de Toronto après que son album de musique électronique intitulé 99,9 % ait été sacré album de l’année. C’est la première fois depuis sa création — le prix en était à sa 11e édition cette année — que cette récompense est remise à un artiste aux sonorités R & B/hip-hop.

Le gala, commandité par la SOCAN, a été le lieu de nombreuses prestations par des membres tels que Carly Rae Jepsen, White Lung, Black Mountain, Jessy Lanza, Basia Bulat, Andy Shauf ainsi que U.S. Girls. Jepsen et Bulat étaient accompagnées par des membres de l’Orchestre symphonique de Toronto, tandis que Meghan Remy (de U.S. Girls) et Basia Bulat ont tour à tour été la choriste de leur consœur. Grimes, également en nomination pour le prix, et Kaytranada étaient présents, mais n’ont pas offert de prestation. Le groupe PUP, finaliste pour le prix, était en tournée européenne et ce sont les parents des membres du groupe qui les représentaient sur place et via les réseaux sociaux.

La SOCAN commanditait également l’édition de cette année des Polaris Cover Sessions mettant en vedette Arkells qui ont interprété « I Am Not Afraid » d’Owen Pallett, Joel Plaskett qui interprétait « Bittersweet Melodies » de Feist et Zaki Ibrahim qui a repris « Show Me The Place » de Leonard Cohen.

Le Prix de musique Polaris est déterminé par un jury de 196 journalistes, blogueurs et directeurs musicaux de partout au pays, incluant le responsable A&R de la SOCAN, Guillaume Moffet, et le rédacteur-en-chef du magazine Words & Music de la SOCAN, Howard Druckman, faisait partie de grand jury qui décidait du gagnant de cette édition.