La SOCAN commente l’acquisition de la CMRRA par SoundExchange

15 Mai 2017

Le monde de la gestion des droits musicaux évolue à une vitesse impressionnante en raison des nouvelles technologies, de la mondialisation et des attentes des ayants droit qui elles aussi évoluent. Bon nombre d’annonces et de transactions récentes aux États-Unis et ailleurs dans le monde en témoignent d’ailleurs, tout comme l’annonce conjointe de la SOCAN et de la SODRAC, une société montréalaise de droits de reproduction, le 5 avril 2017, concernant les pourparlers très positifs en cours concernant une fusion. La nouvelle de l’acquisition de l’Agence canadienne des droits de reproduction musicaux (CMRRA) par SoundExchange est un autre bon exemple de cette tendance de fond.

La SOCAN souhaite à la CMRRA une relation des plus harmonieuse avec son nouveau propriétaire.

Nous sommes forts de 90 années de saine gestion financière, d’une transparence et d’une capacité de traitement des données inégalées dans l’industrie et notre effectif poursuit sa croissance et atteindra bientôt 150 000 membres. La SOCAN a encore connu une année record en 2016 à presque tous les chapitres financiers et 2017 semble déjà très prometteuse.

Le Groupe SOCAN détient un capital de données sans pareil pour les droits des créateurs et éditeurs grâce aux 66 millions d’enregistrements sonores consolidés et à jour — incluant leurs métadonnées et empreintes — hébergés chez sa filiale en propriété exclusive, MediaNet. Nous détenons également des mandats de droits de reproduction, incluant au Canada, grâce à notre autre filiale en propriété exclusive, Audiam.

Nous croyons toujours que les ayants droit et détenteurs de licences musicales canadiens bénéficieraient d’une approche consolidée de leurs droits de reproduction et d’exécution par l’entremise de la SOCAN. Nous espérons pouvoir consolider nos services de gestion des droits mécaniques grâce à l’intégration de la SOCAN et de la SODRAC. Les pourparlers se déroulent de manière on ne peut plus positive et, conditionnellement à l’approbation des deux conseils d’administration, une entente pourrait être conclue dans un avenir rapproché. Le résultat net serait de permettre aux ayants droit de profiter de nouveaux bénéfices découlant d’une administration à forfait de leurs droits d’exécution et de reproduction.

La SOCAN est constamment à la recherche de nouvelles façons d’être une organisation multi-droits, multi-territoriale, et multi-services plus efficiente dans le cadre de la vision stratégique d’être le leader de la transformation mondiale des droits musicaux.