La SOCAN conclut une entente de services avec une nouvelle société de gestion de droits d’exécution publique

8 Mai 2018

La SOCAN annonce aujourd’hui qu’elle a conclu une entente exhaustive avec l’organisation de droits d’exécution publique Ducapro visant à fournir à cette dernière des services d’arrière-guichet pour l’administration de redevances pour les pays insulaires d’Aruba, Curaçao, Bonaire et Saint-Martin.

En vertu de cette entente de services, que la SOCAN a gagnée à l’issue d’un processus compétitif, Ducapro offrira, pour la toute première fois, des services complets d’administration des redevances pour la musique locale et en provenance du monde entier qui est jouée sur les ondes des stations de radio des Antilles néerlandaises. La SOCAN offrira donc de puissants services d’arrière-guichet au travail pionnier de Ducapro grâce à ses technologies à la fine pointe de l’industrie, incluant le jumelage des informations concernant la musique diffusée par les stations de radios détentrices d’une licence aux paiements des ayants droit qui ont gagné ces redevances.

« La SOCAN possède l’expertise, les outils et les processus nécessaires pour payer les créateurs internationaux et locaux », a déclaré le conseiller juridique de Ducapro, David Kock. « Grâce à la collaboration de la SOCAN, les créateurs de musique locaux auront accès à un soutien international pour la collecte et la répartition des redevances, particulièrement en ce qui a trait aux médias numériques. »

Outre la SOCAN, Ducapro a le soutien et l’appui complet de l’Aruba Musician & Artist Association (AMAA) et d’autres associations d’artistes locales et régionales et des entités gouvernementales. DK Legal, un cabinet d’avocats des Antilles néerlandaises, collectera les frais tarifaires au nom de Ducapro en plus de faire respecter les intérêts des ayants droit locaux et internationaux.

Ces partenariats locaux et internationaux seront garants du succès de Ducapro tandis que l’organisation étendra ses activités de la radiodiffusion vers les domaines de la télévision, de la diffusion de musique en continu, et d’autres encore.

« Notre entente avec Ducapro est une occasion unique, soit la naissance d’une nouvelle organisation de droits d’exécution publique dans l’hémisphère occidental, sans parler du fait d’être le fournisseur de services de cette nouvelle entité », a déclaré Eric Baptiste, chef de la direction de la SOCAN. « C’est sans doute le meilleur exemple de l’engagement de la SOCAN à devenir le leader de la transformation mondiale des droits musicaux, et, ultimement, d’offrir à nos propres membres et parties prenantes une valeur ajoutée. »

Grâce à son ensemble de données en pleine expansion qui totalise actuellement 22 millions d’International Standard Work Codes (ISWC), plus de 66 millions d’enregistrements sonores et leurs métadonnées vérifiées, et plus de 41 millions d’International Standard Recording Codes (ISRC) — dont plus de 20 millions sont jumelés à leurs ISWC —, le Groupe SOCAN a acquis une capacité inégalée pour le jumelage des exécutions aux bons ayants droit. L’organisation est largement reconnue comme possédant la base de données multiterritoires et multidroits la plus puissante et la plus précise du monde au chapitre des compositions et des enregistrements sonores.

Ajoutez à cela ses technologies et ses infrastructures de pointe pour les répartitions, fondées sur son système de planification des ressources d’entreprise, son système de gestion des données de référence (SGDR), ainsi que sa propre infrastructure nuagique privée, et le Groupe SOCAN est de toute évidence équipé pour offrir des services d’arrière-guichet et d’administration robuste à l’échelle mondiale aux entreprises utilisatrices de musique de toutes les tailles et secteurs d’activité, leur permettant ainsi d’assurer un niveau de satisfaction supérieur à leurs clients ou membres.