Revenus record pour la SOCAN

31 Janvier 2018
La SOCAN, la plus importante organisation de l’industrie canadienne de la musique, a enregistré en 2017 un nouveau record de revenus perçus et distribués à ses membres auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, mais avec une importante dose de réalisme : en effet, la vaste majorité de ses membres qui ont touché des redevances pour la diffusion en continu (« streaming ») de leur musique en 2017 n’ont reçu en moyenne que 38.72 $[1] pour leur travail, malgré une augmentation de 46 % des revenus provenant d’Internet depuis 2016.
 

« La SOCAN collecte et distribue plus de redevances que jamais auparavant en raison du travail incroyable qu’effectuent nos équipes des licences nationales et internationales et, en fin de compte de tous les employés de la SOCAN. Nos investissements technologiques et notre capacité à jumeler nos données aux œuvres de nos membres ont également joué un rôle important. Nous devons néanmoins nous garder d’être trop enthousiastes », a déclaré le chef de la direction de la SOCAN, Eric Baptiste. « Le “streaming” de musique est un secteur en pleine croissance où nous avons constaté une augmentation de 46 % de nos revenus provenant de cette source, mais si nous souhaitons que les créations musicales originales survivent ou s’épanouissent au Canada, la rémunération liée à la musique numérique doit être corrigée afin d’être proportionnelle à la contribution des créateurs et éditeurs de musique, ainsi qu’à son importance pour les amateurs de musique d’un océan à l’autre, à l’autre. »

Selon les résultats financiers préliminaires[2], les revenus perçus par la SOCAN pour ses près de 150 000 membres créateurs et éditeurs ont poursuivi leur croissance, principalement en raison des investissements à long terme dans des technologies de pointe, des acquisitions stratégiques et des partenariats mutuellement bénéfiques.


Les faits saillants des premières estimations des résultats sont :

  • Revenus de droits d’exécution publique totaux en 2017 de plus de 350 millions $, une augmentation sur 12 mois de 6,4 % et la première fois que les revenus dépassent la barre des 350 millions $.
  • Redevances à répartir aux membres de la SOCAN totalisant plus de 300 millions $, une autre première dans l’histoire de l’organisation.
  • Revenus nationaux de 274 millions $, une augmentation de 4,5 % par rapport au record de l’an dernier et une augmentation de 35 % depuis 2012.
  • Un total de 49,3 millions $ en revenus provenant de la diffusion en continu de musique sur Internet, une augmentation de 46 % sur 12 mois.
  • Les redevances provenant de sources étrangères ont dépassé la barre des 75 millions $ et deviennent ainsi la plus importante source de revenus pour les membres de la SOCAN ce qui reflète bien l’incroyable force du talent canadien et du répertoire de la SOCAN. Cela représente une augmentation de 60 % depuis 2012.

« La SOCAN perçoit plus d’argent que jamais à presque tous les chapitres », ajoute Eric Baptiste. « Les investissements de l’organisation dans l’intelligence artificielle, la technologie blockchain et d’autres encore placent la SOCAN en tête de l’industrie des droits musicaux actuelle, et son avenir semble très positif. Les créateurs et éditeurs de musique canadiens et étrangers reçoivent plus efficacement l’argent qu’ils méritent, mais dans la plupart des cas, il s’agit de petits montants en raison des tarifs de redevances souvent injustement bas et qui ne sont pas proportionnels à la réelle valeur de leur propriété intellectuelle dans leurs créations. »

L’entreprise ajoute que l’impressionnante augmentation des redevances internationales collectées et réparties est attribuable à la solide performance des œuvres de nos membres partout dans le monde, à un taux de change avantageux, ainsi qu’aux efforts soutenus des équipes des relations internationales et du service aux membres.


[1] Revenu annuel moyen (incluant les exécutions audio et exécutions de contenu audiovisuel numérique sur Internet) réparti aux membres SOCAN ayant généré des redevances en 2017.


[2] Estimations — les données finales seront déterminées après la rencontre du conseil d’administration de la SOCAN en mars 2018.