Actualité de la SOCAN
et de l'industrie musicale

SOCAN Interactive


Mike O'Neill


Auteur-compositeur-interprète, compositeur de musique de film et télévision

La chanson – « Henry » est en ondes...

Bio

Bien que lancé le 28 février 2012, le travail de Mike O’Neill pour Wild Lines a débuté en décembre 2007, lorsque l’auteur réputé a embauché Charles Austin comme guitariste et Mike Clattenburg (créateur de The Trailer Park Boys) comme batteur. Il commence alors à enregistrer des pièces. Mais très vite, O’Neill obtient un travail de compositeur pour une émission de cuisine, French Food at Home. Celui-ci lui vaudra un prix Gemini et ce n’est que plusieurs années plus tard qu’il revient à son projet Wild Lines.

La carrière de Mike O’Neill débute avec le groupe indie-rock The Inbreds. Le duo se fait connaître dans les années 90, attire l’attention de l’étiquette Sub Pop, de Seattle, ainsi que de Tag Recordings. The Inbreds choisissent finalement Tag, font des tournées à travers le monde et les Matthew Sweet, Teenage Fanclub, Evan Dando et Dave Grohl deviennent des fans. Le duo lance encore deux albums et obtient deux nominations aux Juno avant de se séparer en 1998. Leur format basse et percussions était leur marque de commerce, mais c’est l’écriture de Mike O’Neill qui fait que leur œuvre est encore pertinente aujourd’hui.

En 1999, O’Neill se fait guitariste et lance son premier album solo, What Happens Now? Il avait pour le projet réuni Don Kerr (Ron Sexsmith) aux percussions, Matt Murphy (Superfriendz) aux guitares et Charles Austin (Superfriendz) à la basse. Michael Phillip Wojewoda était le producteur hors-pair. L’album est bien reçu et rapidement entendu dans les radios alternatives commerciales. Du coup, O’Neill remporte le premier prix Indie de la Semaine de la musique canadienne en 2000, catégorie Meilleur album alternatif.

En 2004, O’Neill lance The Owl. L’album est entièrement enregistré et interprété par lui, à partir de sa résidence de Halifax. Lancé en mode numérique, The Owl est acclamé et renforce sa réputation d’auteur-compositeur-interprète respecté. Il met toutefois cette carrière en sourdine pour faire de la musique audiovisuelle pendant plusieurs années.

Huit ans plus tard, O’Neill lance ce que Southern Souls qualifie de son chef d’œuvre pop. « On retrouve dans Wild Lines des sons qui rappellent le canon du midi à la citadelle de Halifax aussi bien que d’autres d’une grande intimité. On y trouve des percussions hip-hop et des harmonies doo-wop. Chaque chanson est différente, mais elles se ressemblent, elles ont une logique. »

« Il arrive que l’on sache qu’on vient d’enregistrer de façon parfaite, qu’on n’aura pas à refaire, dit O’Neill. Ça m’est arrivé plusieurs fois pour cet album. »

Site Internet
http://pigeonrow.com/mike-oneill-wild-lines

Discographie
Wild Lines (2012)
The Owl (2004)
What Happens Now? (1999)

Lien avec la SOCAN
Membre depuis 1992