Actualité de la SOCAN
et de l'industrie musicale

SOCAN Interactive

La SOCAN présente La gérance d'artiste. Des intervenants de renommée discutent du métier de gérant. Martin Leclerc, Marie Rodrigue, Vincent Martineau et l'auteur-compositeur Thomas Hellman nous expliquent en quoi consiste le rôle du gérant dans la carrière d'un artiste, et l'importance de la place qu'il occupe dans l'industrie musicale au Québec.


Vincent Martineau, gérant - éditeur, Panache Musique

Vincent Martineau travaille dans le milieu musical depuis près de 15 ans. Musicien, il a joué de la batterie en faisant partie de quelques groupes alternatifs indépendants à la fin des années 1980. À la suite d’un baccalauréat en communication à l’Université de Moncton, il fait son entrée à Radio-Canada, où il a entre autres animé l’émission radio Bande à part de 1997 à 2002, diffusée à la Première chaîne. Il a également fait partie de l’équipe de conception du site www.bandeapart.fm. Son expérience musicale s’est multipliée au fil de milliers d’heures d’écoute durant lesquelles il a développé une aptitude particulière pour dénicher les talents les plus prometteurs. Depuis 2004, il se consacre à la gérance d'artistes et à l’édition musicale. Son catalogue compte, entre autres, les œuvres de Jacques Michel, de Galaxie 500 et de David Laflèche. Il gère également la carrière de Marco Calliari et de Brigitte Saint-Aubin.


Marie Rodrigue, avocate, Yul Manager inc.

Depuis 1992, Me Marie Rodrigue, contribue à l’essor de l’industrie artistique en orientant la carrière de certains de ses artisans et en offrant des services de consultation à plusieurs de ses maîtres d’œuvre. De plus, elle gère la carrière de talents qui brillent dans leur domaine respectif, comme : Bruno Blanchet, Pierre Houde, Patrick Masbourian, Guy Mongrain, Pierre Verville.


Marie Rodrigue pilote également les mandats ponctuels que lui confient les intervenants de l’industrie du disque, qu’ils soient producteurs ou artistes. En effet, Marie Rodrigue, forte de ses 15 ans d’expérience dans le milieu, possède une expertise qui lui permet de rédiger et de négocier divers types de conventions dont des contrats de gérance, de production, de licence et d’édition.


Par ailleurs, elle libère les droits musicaux de compilations sur phonogrammes et de bandes sonores de film. Parmi les réalisations des dernières années, Marie Rodrigue a participé à plusieurs projets d’envergure dont les albums Heureux qui comme Félix, Point de mire sur René Lévesque et Le cabaret des refrains ou les films L’Homme idéal, La Conciergerie et la télésérie Le Négociateur.


Martin Leclerc, directeur Musicor, produits spéciaux

Martin Leclerc travaille dans le milieu du disque et du spectacle depuis près de 20 ans. Ses premiers pas, il les fait alors qu’il fréquente le Cégep et l’Université Laval et qu’il est amené à fonder sa propre compagnie pour produire tous les spectacles sur le campus universitaire. À la fin de ses études, il est approché pour gérer la carrière de Gaston Mandeville, qui vient de lancer Où sont passés les vrais rebelles?.


Warner Music Canada le remarque et lui confie les destinées de Lynda Lemay, dont la carrière prend un nouvel essor. Les ventes de Y, son 2e album, atteignent près de 300 000 exemplaires. C’est le 1er succès d’un artiste francophone au Canada pour Warner. Martin Leclerc est promu directeur artistique et marketing au Canada pour la multinationale – secteur francophone, poste qu’il occupe pendant trois ans.


En 1997, il se joint à l’équipe de GSI Musique, une entreprise qui se spécialise dans la production de disques, de spectacles et de la gestion de carrières d’auteur-compositeur-interprète. C’est à titre de directeur général de l’entreprise qu’il est engagé, ce qui lui permet de toucher à plusieurs facettes du métier. C’est à cette époque que Martin Leclerc découvre Daniel Boucher, dont le premier album, Dix mille matins, est certifié disque platine avec plus de 100 000 exemplaires vendus, une première pour la maison de disques.


En février 2003, Martin Leclerc décide de quitter les rangs de GSI Musique pour se joindre à l’équipe des Productions J à titre de directeur exécutif musique.


Après plus de quinze ans au service d’entreprises du disque et du spectacle, Martin Leclerc fonde à l’été 2004 sa maison de disque, Trilogie Musique. Parallèlement à ses activités principales, Martin Leclerc agit depuis 2000 à titre de président du conseil d’administration du Festival international de la chanson de Granby, qui a vu naître notamment les carrières de Lynda Lemay, Jean Leloup, Isabelle Boulay et Pierre Lapointe.


Thomas Hellman, auteur-compositeur-interprète

Thomas Hellman est né à Montréal d’un père texan et d’une mère française. Il a été influencé autant par la chanson française que par la musique folk roots américaine. Poète urbain, il a longtemps circulé dans l'underground musical et littéraire montréalais. Il a enregistré deux albums indépendants (Something Wrong et Stories From Oscar's Old Café) chaleureusement accueillis par la critique.


En 2005, Thomas Hellman a signé un contrat avec la prestigieuse étiquette de disque Justin Time et a enregistré son premier disque francophone, L'Appartement, avec l'aide du réalisateur Jean Massicotte (Lhasa, Pierre Lapointe, Jean Leloup). La critique canadienne l'a qualifié d'un des « albums francophones les plus marquants des dernières années ». Thomas Hellman a reçu un prix Coup de Cœur de l’Académie Charles Cros en France, a reçu le prix Félix-Leclerc en 2007, a été finaliste pour le prix de la chanson ÉCHO de la SOCAN en 2006, et a obtenu trois nominations pour le gala de l'ADISQ 2006, dont celles « d'auteur-compositeur de l'année » et de « révélation de l'année ».


Au printemps 2007, Thomas Hellman a lancé Departure Songs, une réédition de ses deux premiers disques, au Canada et en Europe.


Retour au lecteur vidéo